En savoir plus sur le processus de scarification du sol et ses inconvénients

Le système de plantation directe est le système le plus largement utilisé pour la culture des céréales, dans lequel le sol est transformé en sillons pour le placement des semences et des engrais. Cependant, après un certain temps, en raison du compactage de la surface du sol, les plantes n’atteignent plus les mêmes performances.

L’épaississement du sol nuit au stockage de l’eau et au ponçage. En conséquence, la performance productive des exploitations agricoles est plus faible, d’où la nécessité d’adopter des mesures pour améliorer l’état des sols. La préparation du sol est essentielle pour augmenter la capacité d’infiltration et de rétention de l’eau, afin de favoriser la croissance des racines des plantations.

La préparation conventionnelle du sol, à l’aide de charrues, est de plus en plus remplacée par l’utilisation d’équipements tels que le scarificateur et le sous-soleuse. Le scarificateur est un outil de préparation du sol qui remplace la grille ou la charrue. Le sous-soleuse, pour sa part, est utilisé lorsqu’il est nécessaire d’atteindre des couches plus profondes du sol, mais nécessite un investissement et une consommation d’énergie plus importants.

Méthode de scarification du sol

La scarification du sol est un processus de préparation à la plantation dans lequel l’agriculteur utilise un équipement appelé scarificateur, composé de tiges mécaniques qui pénètrent le sol et le retournent. La méthode est utilisée dans les sols compactés par le trafic intense de machines agricoles lourdes.

En plus du scarificateur, certains agriculteurs utilisent également la charrue ou la houe rotative pour décomprimer le sol.